Get Adobe Flash player

Calendrier

se_module_calendrier_92 - style=default - background=
<<   201812<201911 December >20201   >>202012
Su Mo Tu We Th Fr Sa
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
92201912

Newsletter

Il ne faut pas l’utiliser pensent certains parce que « pas assez noble» ! Heureusement que d’autres, et ils sont plus nombreux ceux-là, revendiquent le droit de le parler et de l’étudier comme n’importe quelle langue. Je parle du créole : pa ni problem ?
D’où vient notre créole ? Il prend naissance lors de l’esclavage entre les africains arrachés de leur pays et les maîtres français. Chaque peuple gardait son propre langage, chacun de son coté, mais un langage pratique a vite pris le dessus sur les autres moyens  d’expressions.
C’est ainsi que le créole a glané des mots du langage des indiens caraïbes, de l’espagnol, du portugais, de l’hindou et aussi de l’anglais et du français. Le créole n’est pas une simple langue régionale, c’est aussi une merveilleuse atmosphère de tropique qui entraîne la joie, du plaisir, donne de la couleur aux images qui sont dans la tête.
Parler créole c’est plus un jeu qu’une obligation. Vous pouvez me croire sur parole, la preuve : « mi kok la ka chanté ! »C’est une langue qui vit. C’est vrai que le créole a une façon imagée de dire les choses, que quelquefois cela devient presque inconvenant et là je ne vous donnerai pas d’exemple. Mais si nous prenons un simple « tiens bon ! » expression bien française, vous obtenez « tiembé red pa moli » l’expression créole n’est-elle pas plus complète ?
Tout comme le créole est un heureux mélange de beaucoup de langues afin de se faire comprendre par tous ceux qui qui se côtoyaient, le langage que nous parlerons quand le Christ reviendra nous chercher, nous peuples de partout, sera universel. Je ne le connais pas encore mais je « sens » que je vais aimer ça !